Au Portugal entre 2002 et 2012, le nombre de toxicomanes a diminué de 47%. Ils sont moins de 50 000 aujourd’hui dont la majorité sont suivis régulièrement.

En 2001, le Portugal a choisi de décriminaliser toutes les drogues. Elles ne sont toutefois pas légalisées, on ne peut pas transporter, consommer ou vendre de la drogue en toute impunité. La possession et la consommation ne sont plus considérés comme des crimes mais comme des infractions.

Stat36

Le taux de jeunes de moins de 20ans ayant essayé au moins une drogue est passé de 14% à 10.6%.

La transmission du VIH parmi les usagers a baissé de 17% sur la même période. Le nombre de décès engendrés par la consommation de drogues a chuté de moitié.

La comparaison des données européennes et portugaises fait apparaitre que le pourcentage d’adultes prenant des drogues dans le pays est devenu l’un des plus faibles de l’UE : 11,7% de consommateurs de cannabis contre 30% au Royaume-Uni ; 1,9% prennent de la coke contre 8,3 % chez le voisin espagnol.

Pensez-vous que l’on devrait mettre en place une telle politique à l’égard des drogues à l’échelle européenne?

Source : Eurostat + CATO Institute

Liens :
http://www.ofdt.fr/BDD/publications/docs/edr2013rap.pdf
http://object.cato.org/sites/cato.org/files/pubs/pdf/greenwald_whitepaper.pdf

Une réponse sur “Au Portugal entre 2002 et 2012, le nombre de toxicomanes a diminué de 47%. Ils sont moins de 50 000 aujourd’hui dont la majorité sont suivis régulièrement.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *