Elections européennes 2014, qui a voté? Seuls 27% des -35ans ont votés (26% pop et 16% des votants), ils constituent les votes les plus marqués aux extrêmes (FN, FDG) et les nouveaux partis; les + de 60 ans (31% pop) représentent 43.5% des votants, plus portés sur les partis historiques (PS, UMP).

Si l’on compare ces résultats aux élections municipales de mars dernier, on constate que parmi les électeurs qui se sont déplacés pour ces élections européennes, il y a une surreprésentation de partisans du FN. Il s’agit donc d’un vote ou les anti-européens semblent s’être davantage mobilisés que les pro-européens, indifférents ou déçus de l’Europe telle qu’elle se réalise aujourd’hui.

Stat40

A travers l’observation des résultats, c’est plutôt le profil du votant que l’on étudie et non pas l’expression de l’ensemble de la population. Une majorité français ont négligé cette élection.

 

Les abstentionnistes:

Étant donné le faible taux de participation, à 42.5%, l’élection n’est pas représentative des choix de la population française.

Les abstentionnistes sont plus jeunes, issus de classes sociales moins valorisées (employés, ouvriers, chômeurs), plus pauvres et légèrement plus féminins que l’ensemble de la population.

Un grand manque d’information est ressorti par rapport à ces élections européennes. Mais l’abstention constitue ici également un moyen d’exprimer son mécontentement à l’égard des responsables politiques en général. Enfin, seul 1 abstentionniste sur 3 pense que ces élections ne changeront rien à leur vie quotidienne.

Enjeux du vote:

L’immigration est le sujet qui compte le plus pour les votants (31%), viennent ensuite le pouvoir d’achat (30%), la crise dans la zone euro (27%), le chômage (27%), le maintient de la paix en Europe (21%)…

64% des votants souhaitent renforcer les pouvoirs de décision de notre pays, même si cela doit limiter ceux de l’Europe.

Toutefois, 72% souhaitent que la France reste dans la zone Euro (34% des électeurs du FN).

51% considèrent que dans ce contexte de crise, l’appartenance à l’union européenne aggrave les effets de la crise sur les français.

Sur les mesures que devraient prendre l’UE en priorité, on trouve en première position « Un système permettant à l’Union Européenne d’augmenter les droits de douane face aux pays qui ne respectent pas les règles du commerce international ».

 

Conclusion:

L’électorat d’extrême droite c’est mobilisé en masse et est donc sur-représenté à ce scrutin. Malgré cela, 72% des votants sont pour un maintient de la France dans la zone Euro. Les résultats semblent donc une manifestation de la déception face aux politiques menées à l’échelle européenne mais aussi nationale. Cette enquête fait également ressortir une peur que l’Europe soit plus laxiste à l’égard des normes mises en place à l’échelle nationale (protection du salarié, immigration) et un souhait de protectionnisme à l’égard du commerce international.

L’UE actuelle est perçue comme une voie vers plus de flexibilité (du travail, des normes), et donc comme une perte de singularité, comme un moyen de faire sauter les règles nationales dont certaines avaient pour objectif de protéger ses citoyens et donc comme un moyen supplémentaire de laisser au capitalisme et aux marchés financiers internationaux toute la place pour s’exprimer sans contrainte (Voir « Zone de libre échange transatlantique »).

Pensez-vous qu’une consultation plus régulière des citoyens européens puisse instaurer une confiance accrue envers les politiques et institutions européennes ?

Source: Ipsos, Élections Européennes 2014 Comprendre le vote des français

Lien: http://www.scribd.com/fullscreen/226037674?access_key=key-9AG0U9qTnlWwgTmt0bUh&allow_share=true&escape=false&view_mode=scroll

 

En France, les taux d’intérêts moyens sont respectivement de 8.11% pour les découverts, de 2.7% pour les prêts à l’habitat court terme (ou taux variables) et de 3.2% pour les crédits nouveaux à l’habitat long terme (ou taux fixes). Mars 2014.

On observe un ralentissement des crédits aux particuliers.

Stat35

Le taux de croissance annuelle du total des crédits aux particuliers diminue en mars (+2,8%, après 3,2% en février). La progression des crédits à l’habitat se modère (+3,1 %, après +3,5 %) et la contraction de l’encours des crédits de trésorerie s’accentue (- 1,0 %, après – 0,7 %).

 

La production de nouveaux crédits amortissables à la consommation est inchangée d’un mois sur l’autre (3,7 milliards), alors que celle de crédits à l’habitat se replie (9,1 milliards d’euros, après 11 milliards).

 

Les taux d’intérêt moyens des crédits nouveaux diminuent, de façon plus marquée pour les découverts (8,11 %, après 8,29 %) et les prêts à l’habitat à court terme ou à taux variable (2,70 %, après 2,82 %) que pour les crédits à la consommation (5,91 %, après 5,95 %) et les crédits nouveaux à l’habitat à long terme à taux fixe (3,20 %, après 3,22 %).

Lexique :

Les ‘particuliers’ forment un sous ensemble du secteur des ‘ménages’ qui inclut également les entrepreneurs individuels. Sont ici présentés les crédits distribués aux particuliers par des Institutions Financières Monétaires résidentes.

Les taux de croissance des encours sont calculés en corrigeant les variations d’encours des effets ne résultant pas de transactions économiques, en particulier les passages en perte de créances irrécouvrables.
Les taux d’intérêt moyens pondérés ainsi que les montants de contrats nouveaux sont calculés conformément aux définitions harmonisées de la BCE. Les taux recensés sont des taux effectifs au sens étroit (TESE), ils correspondent à la composante intérêt du Taux Effectif Global (TEG).

Source : Banque de France, « Crédits aux particuliers », Mai 2014

Lien : https://www.banque-france.fr/economie-et-statistiques/stats-info/detail/credits-aux-particuliers.html

Municipales 2014, les plus de 60 ans ont pesé pour 39% des votes. Alors qu’ils ne pèsent que 31% dans la population des votants potentiels.

Stat28

En croisant les informations de taux d’abstention par tranche d’age avec la structure de la population, on se rend compte que le profil du votant moyen ne représente pas l’ensemble de la population en droit de voter.

Ainsi, les 18-24 ans pèsent pour 11% de la population votante (structure de la population française) mais ont le taux d’abstention le plus élevé (59%). Au final, ils ne pèseront que 7% dans l’élection Municipale 2014 (Moyenne totale France).

Ainsi, le vieillissement de la population française a un double impact sur le vote: la part des plus de 60 ans dans la population va continuer de croitre (structure la population) et le taux de participation (le plus élevé) joue le rôle de facteur multiplicatif.

Que pensez-vous d’un redressement du vote par rapport à un profil de votant moyen (méthode des quotas selon l’age et le sexe, à la commune pour les municipales, par exemple)  ?

Sources : INSEE, Ipsos

Lien étude Ipsos source :
http://www.youscribe.com/BookReader/IframeEmbed?productId=2417973&width=100%25&height=0&startPage=1&displayMode=scroll&documentId=2395070&fullscreen=1&token=

32% des femmes actives sont managers (Vs 54% des hommes actifs).

Stat21

Par « manager », comprendre la responsabilité hiérarchique d’au moins une personne.

La rémunération est le facteur de motivation du travail le plus cité par les managers français (45% des critères cités). Viennent ensuite l’intérêt du travail puis l’ambiance.

Les femmes sont légèrement plus sensibles à l’ambiance, les hommes à l’équilibre vie professionnelle/vie privée.
La différence de salaire moyen entre les managers femmes et homme en équivalent temps plein est de 3%.

Les difficultés rencontrées évoquées sont très proches pour les managers femmes et hommes.
La seule véritable différence réside dans les intentions de devenir manager, au sein des non-managers, seules 11% des femmes ont l’intention de devenir manager, contre 20% des hommes. Les 3 principales raisons de réticence évoquées par les femmes sont dans l’ordre, le stress, le fait de gérer une équipe et les contraintes horaires.

Les femmes managers s’attribuent davantage de qualités que les hommes, comme « la capacité à mener plusieurs projets à la fois » ou « la capacité à communiquer et expliquer ses décisions ». Les hommes revendiquent davantage « le leadership » et « la capacité à décider ».

 

Source : Womenology et BPCE S.A, les Essenti’elles, « Baromètre des femmes managers », Avril 2013

Lien : http://www.womenology.fr/fr/differences-hommes-et-femmes/les-femmes-managers-leurs-parcours-leurs-aspirations-leurs-difficultes/

59% des français considèrent que l’Europe aggrave les effets de la crise économique. Lien avec les profils électoraux.

Stat20

La moitié des français ne s’intéressent pas à ces élections.

59% considèrent que les résultats des élections européennes vont avoir un impact sur la situation en France et 64% sur la situation en Europe. 64% tiennent principalement compte des problèmes qui se posent en France pour émettre leur choix. 71% comptent utiliser ces élections pour exprimer leur mécontentement. L’UMP et le FN constituent ensemble 49% des intentions de vote.

Problématique des profils électoraux:
Nous le savons, les abstentionnistes sont en moyenne plus jeunes.

Les valeurs du FN et de l’UMP sont proches, immigration et insécurité sont les thèmes les plus cités par ces 2 types d’électeurs dans les enquêtes.

Or, il y a une forte sur-représentation du vote UMP parmi les personnes âgées de plus de 60 ans. Étant donné la forme de la pyramide des ages et son évolution à venir…que pensez-vous d’un redressement des résultats électoraux en fonction de critères socio-démographiques?

Source :  Ipsos, TNS Sofres-Sopra « Intentions de vote aux élections européennes 2014 »

Etude complète TNS : http://www.youscribe.com/BookReader/IframeEmbed?productId=2428759&width=100%25&height=0&startPage=1&displayMode=scroll&documentId=2405856&fullscreen=1&token=

La confiance dans les médicaments en chute libre (-12points en 1 an).

Elle reste néanmoins élevée, 75% des français confient avoir confiance dans les médicaments. Une confiance plus élevée pour les médicaments sur ordonnance (88% Vs 66%) et les médicaments remboursés (86% Vs 68%).

Stat14

23% des Français estiment que le niveau de sécurité a baissé et 76 % s’estiment mal informés sur ce thème.

La Recherche et Développement dans le secteur est plutôt bien perçue, 73% pensent que les médicaments se sont améliorés au cours des 20 dernières années et 44% qu’ils sont mieux contrôlés. Les informations sur les effets secondaires sont les plus importantes pour 71% d’entre eux.

Source : Ipsos, le 10 Avril 2014

Lien : http://www.ipsos.fr/ipsos-public-affairs/paroles-experts/2014-04-10-medicament-que-disent-aujourd-hui-francais

Les anglais d’origine caribéenne ont une probabilité de déclarer un AVC supérieur de plus de 60% au reste de la population.

Ils ont également une probabilité supérieur de 50% d’en décéder que le reste de la population. Des taux plus élevés que la moyenne ont également été observé chez les femmes d’origine bangladeshis, pakistanaises et les hommes irlandais.

Stat13 1

Les hommes originaires d’Asie du Sud ont une probabilité supérieure de 50% de développer une Ischémie (diminution de l’apport sanguin artériel à un organe) que le reste de la population, avec le taux le plus élevé observé chez les bangladeshis.
Les hommes et femmes originaires de Chine ont un risque moins élevé que le reste de la population de déclarer un problème cardiaque.
Globalement, les anglais issus des minorités semblent moins atteint de cancer que l’ensemble de la population.

De manière générales, les hommes ont une probabilité plus élevée que les femmes de décéder d’une maladie du cœur.

Les facteurs de risque comme la cigarette, la pression artérielle, l’obésité et le cholestérol ne permettent pas d’expliquer l’ensemble de ces différences. Les facteurs socioéconomiques doivent jouer un rôle mais c’est surtout les prédispositions génétiques qui semblent mises en avant dans cette étude.

Que pensez-vous de l’usage des statistiques ethniques?

Source : British Heart Foundation, Office for National Statistics of England

70% des 25,000 lobbyistes qui agissent à Bruxelles le font pour le secteur privé.

Ces secteurs privés sont principalement le Tabac, la Chime, l’automobile…

10% de ces lobbyistes y travaillent pour des associations (environnement, droits sociaux, femmes…)

Parmi l’ensemble de ces lobbyistes, 4,000 disposent d’un badge d’accès au parlement européen mais leur cible principale reste la commission.

stat otd 8.0 01042014 001

Source : Corporate Europe Observatory, 2014

Illustration : B.Labarthe

60% c’est la proportion de travailleurs étrangers sur le 2e plus grand chantier de France.

« 95% d’européens dont 1/3 originaires du Nord-Pas-De-Calais » travaillent actuellement sur le chantier du terminal méthanier d’EDF à Loon-Plage (proche de Dunkerque). Ces travailleurs étrangers viennent majoritairement du Portugal, de Roumanie et d’Italie, dans une région marquée par des fermetures majeures ces dernières années, impliquant une croissance du chômage, allant à l’encontre des promesses de F.H. et du gouvernement. « Le FN n’a plus qu’à surfer sur la déception accumulée » dixit M.Croquefer (CGT).

La CGT pointe le non respect des conventions collectives françaises. En effet, les entreprises étrangères qui détachent un salarié vers la France omettent régulièrement de fournir une déclaration préalable, ou sont définies les conditions de la mission(y compris les horaires, la durée, le taux de salaire horaire) à la direction locale du travail.

« Nous, on se bat contre le dumping social, contre les entorses au droit du travail, pas contre les étrangers », confie Mme Veignie (CGT).

stat otd 7.0 001

Source : Le Monde Diplomatique, Avril 2014

Illustration : B.Labarthe